17.12.14

En attendant noël #17 Prendre noël au mot......

              Une idée pour faire un petit cadeau d'assiette, le jour de noël (si vous n'êtes pas ruinés par les cadeaux au pied du sapin): un roman, une nouvelle dont le titre ou le sujet parlent de Noël    Très amusant et très bien illustré par Tolkien   Celui là, on l'adore. C'est nous, notre fils, notre frère....... Classique!   Bon....Dans vos invités, il y en a certainement un qui aime Jardin, cherchez bien!   Un vrai plaisir, adapté au... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 12:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

13.10.14

le générateur d'ions négatifs....

      Mon grand père, qui avait fait l'ICAM, dessinait et concevait des machines pour sa propre usine. Papa, malgré des études de droit des plus ennuyeuses a toujours été un bricoleur de génie. Enfin de génie.... Où que l'on ait habité, il y a toujours eu une pièce spéciale que maman appelle "le boui-boui de Benoît" J'ai longtemps cru que ce mot rigolo était un mot qu'elle avait inventé juste pour papa. Ce boui-boui est une pièce très encombrée dont l'ordre anarchique n'est connu que de son seul occupant. Papa a... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 17:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
11.08.14

Lectures d'été....

  "Un bonheur parfait"  de James Salter "Nous filons sur le fleuve noir aux bas fonds lisses telle la pierre. Pas un bateau, pas un canot, pas le moindre éclat blanc. La surface se craquelle, traversée par le vent. L'estuaire est vaste, infini, les eaux saumâtres, bleuies par le froid. Le flot se trouble. Les oiseaux de mer planent, et tournoient avant de disparaître. Rêve du passé, franchi en un éclair. Après les hauts-fonds, l'eau s'éclaircit, moins profonde, sur notre passage: barques tirées au sec pour l'hiver,... [Lire la suite]
26.06.14

La recherche du temps perdu de Julian fellowes

   Le narrateur du roman de Julian fellowes(qui ressemble à s'y méprendre à l'auteur) reçoit une lettre d'un ancien condisciple qu'il n'a pas vu depuis plus de quarante ans. Leur dernière rencontre, mystérieusement, semble avoir interdit tout lien entre eux. Damian était un jeune homme venu de nulle part, brillant et ambitieux dont le seul but était de pénétrer le cercle très fermé de la gentry. Aujourd'hui, malade, il lui demande, après avoir reçu une lettre anonyme lui révélant qu'il est père d'un enfant, de chercher... [Lire la suite]
23.06.14

"Jersey boy" de Clint Eastwood

  Oh, le bonheur d'aller au cinéma, les jours de match! Nous arrivons en retard, on nous dit "On a arrêté la machine, il n'y avait personne, mais si vous voulez, on relance le film pour vous!". Nous avons donc eu la salle pour nous tout seuls. Nous avons pu danser et twister dans les allées quand nos pieds battaient la mesure en cadence, "Jersey boy" de Clint Eastwood, oblige. Pourvu que les français aillent très loin dans cette coupe du monde!   Le film est curieusement adapté d'une pièce de théâtre retraçant la... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02.06.14

Leprince et Dugain enquêtent

  Si je vous dis que je suis une inconditionnelle de Proust, au point de relire chaque année une partie de la recherche, (soyons honnête, surtout « Le temps retrouvé », mon préféré, et « Du coté de chez Swann » «  A l'ombre des jeunes filles en fleurs » « Sodome et Gomorrhe ») vous êtes en train de penser «  Mouais, elle fait sa maligne ! » Et pourtant, je ne comprends pas qu'on puisse passer à coté de Proust. Aucun argument ne tient Proust a une mère et une grand mère... [Lire la suite]

06.05.14

Les quatre jeudis en vacances au Cap Ferret

         Je me souviens des plages coté bassin avec leurs parcs à huitres     des maisons en bois et leur petit air colonial     des immenses plages coté océan et leurs dunes et leurs vagues     Je me souviens qu'il faut arriver les premiers pour s'octroyer la meilleure chambre (loin de celles des enfants!)     Je me souviens des basketts fluos "hype" des jeudis pour aller courir tous les jours sur la plage     Je me souviens de... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 07:24 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31.03.14

Peur du noir ?

  Qui n'entend pas: "Maman, maman, n'éteins pas la lumière du couloir, laisse  la porte ouverte, j'ai peur du noir." Et, dès qu'on éteint cette fameuse lumière du couloir, les nuits deviennent agitées, ponctuées de hurlements et de cauchemars. Pourtant, il me semble, avec mes yeux d'adulte que le noir complet est plus rassurant que les ombres projetées par une faible lueur....Mais, ne discutons pas. Nous regrettons, déjà, d'avoir raconté des histoires de fantômes, de sorcières, du loup qui vit à la cave et de l'ogre des... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
17.03.14

La dictature du gallinacé

    Une précision tout de suite pour ceux qui habitent en centre ville, qui ont séché les cours de SVT ou qui prennent le mot « gallinacé » pour le pseudo d'une célèbre blogueuse. Un gallinacé est un animal plus communément appelé poule ou coq qui paraît charmant au premier abord mais qui possède des trésors de fourberie. Vous vous dites :  « Ah, ça y est.... cette « je dis » va encore jouer sa petite malheureuse, elle ferait mieux de s'occuper de l'annexion de la Crimée ou de la faim... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 10:44 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12.03.14

Je viens de fermer la dernière page de: "Des jours que je n'ai pas oubliés" de Santiago Amigorena

        Quitté par sa femme qui en aime un autre, l'auteur fuit Paris pour remettre ses pas dans un voyage qu'il avait fait avec elle à Venise puis Rome, en relisant les "Lettres à Lou" d'Apollinaire. Santiago Amigorena alterne des textes à la troisième personne et une correspondance à la première personne ce qui lui permet une exploration méthodique introspective et descriptive de la douleur de la rupture et du souvenir du bonheur. C'est un récit poétique contemporain où la forme épouse totalement le... [Lire la suite]