21.04.16

Mémoire de fille d'Annie Ernaux

          Longtemps, Annie Ernaux, avait pensé inracontables ces jours d'août 58 où elle connut sa première expérience sexuelle. Elle tournait autour de ces journées les considérant comme fondatrices dans son histoire et dans sa démarche d'écrivain qui cherche à dire la vérité du "je" en visant l'universel. Ce n'est pas seulement La "honte" ressentie, sentiment récurrent chez Annie Ernaux, qui semble l'avoir empêché d'écrire mais aussi l'impossibilité de retrouver, de s'identifier, aujourd'hui, à cette... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05.04.16

"Les rêveries du gourmet solitaire" de Taniguchi et Kusumi, spécial dédicace...

        A Fabien, (même s'il est beaucoup moins solitaire!)  dont le blog est aussi une invitation à faire chanter l'huile dans la poêle, aiguiser les couteaux, peler les légumes, monter les blancs en neige, faire siffler la vapeur, saler, sucrer poivrer, dresser le couvert et savourer l'instant.....               Etrange manga qui raconte en différentes petites scènes la balade gustative d'un homme dans les rues de Tokyo ou d'ailleurs (un petit passage à... [Lire la suite]
05.04.16

Vous lirez Elena Ferrante....

        Histoire d'une amitié à Naples, dans un quartier populaire, entre la fille du cordonnier, Lila Cerullo, et la fille du portier de la mairie, Elena Greco, qui est aussi la narratrice du roman. L'une est fantasque et brillante, l'autre terne et sage  mais leurs origines, l'évolution sociale de l'Italie dans les années 60/70, leurs choix personnels et leur volonté d'émancipation les mèneront à suivre un parcours bien différent. Magnifique roman d'apprentissage, cruel et âpre, aussi attentif à la... [Lire la suite]
13.10.15

Intérieur nuit (Night film)

        Un journaliste, Scott McGrath, obsédé par un cinéaste mystérieux, Stanislas Cordova, auteur de films d'horreur, devenu culte, est intrigué par la mort de sa fille Ashley qui s'est jetée d'une fenêtre d'un entrepôt du Lower East Side. Quelques années auparavant il avait tenté d'enquêter sur Cordova et s'était fait manipuler puis discréditer. Aidée d'une apprentie actrice légèrement "barrée" et d'un jeune dealer il va peu à peu essayer de relier le suicide d'Ashley aux dérives de son père.... Jamais... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07.09.15

Il est comment le dernier "millenium"?

          Hé bien, il est plat. Non qu'il démérite vraiment, l'intrigue est actuelle et intéressante mais il manque l'atmosphère qu'avait su lui donner Larsson, une Suède en noir et blanc, sous la neige, la pluie, la boue, une suède ressemblant à s'y méprendre à celle de Mankell avec des personnages fêles dans une société paradoxale, opaque et corrompue. Le vrai visage de la suède? Chez Larsson, même si le style n'était pas remarquable il y avait  une tension dans l'écriture qu'on ne retrouve... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 08:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
29.05.15

Bonne pioche....

      Tout lecteur s'est, un jour, rendu compte qu'un livre a pris soin de lui. C'est ce qu'on appelle la bibliothérapie. Régine Detembel explore cette relation complexe et infiniment riche entre le lecteur et le livre. Non que celui ci soit toujours une réponse directe à un questionnement ou à un mal de vivre, mais il augmente notre réalité par l' intime connaissance du monde et de l'humain auquel il nous donne accès. Même le rythme de la phrase, la forme d'un poème ou le nombre de pieds dans un vers résonne et... [Lire la suite]

12.05.15

A cup of tea?

Si vous êtes du genre à boire votre thé le petit doigt en l'air dans une tasse fleurie plutôt que dans un mug, tout en persiflant avec vos amies, si vous pensez que toutes vos tantes s'appellent Jane*, Elizabeth*, Barbara*, Agatha*, Vita* ou Nancy*, si vous employez encore des mots comme "naguère", "s'ébaudir" ou "fifrelin" ce livre a des chances de vous plaire. Dans ce roman, il y a tout ce qu'on adore chez les romancières anglaises, une ironie constante envers les personnages,  les stratégies du mariage auxquelles sont... [Lire la suite]
18.04.15

Plongée dans le noir....

  Il semble qu'il existe une nouvelle "mode" dans le roman policier, ce n'est pas seulement l'intrigue qui suscite vraiment l'intérêt du livre mais le récit de la confrontation d'une petite société traditionnelle face aux enjeux économiques ou culturels de la globalisation. Ce sont des romans qui nous font vraiment voyager dans tous les sens du terme et dont l'écriture par ses descriptions de la nature, des paysages et du climat (Ne comptez pas sur eux pour vous réchauffer!) est très évocatrice. Je vous avais déjà conseillé... [Lire la suite]
03.04.15

L'art de la fugue

      Puisque je dis nous parle d'amours au pluriel, j'ai vu un joli film où, là aussi, l'amour, quelqu'il soit n'est jamais facile à reconnaître, ni facile à vivre ou à oublier. L'art de la fugue comme en musique, est conçu comme une variation à plusieurs voix sur un thème. Ici, on a une famille où chacun fait comme il peut pour tenter d'être heureux et d'aimer. Ce n'est pas le film du siècle mais il laisse une impression de sincérité qui nous touche vraiment. Les acteurs sont excellents et le scénario très bien... [Lire la suite]
02.04.15

Amours....

    Il s'agit bien d'amours au pluriel dont nous parle ce très beau livre de Léonor de Récondo, d'amours emmêlées dans une petite ville étriquée de province au début du XXème. Victoire de Champfleury a épousé Anselme de Boisvaillant, veuf et  notaire,  après une petite annonce parue dans le chasseur français. On espère un héritier qui tarde à venir. En attendant, Anselme couche avec Céleste, la petite bonne .... Le livre est court et va à l'essentiel, le style est direct, limpide, concis, mais, chaque mot... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,