30.04.16

Printemps

      On pensait être revenu de tout, on pensait n'avoir plus de goût pour les paysages d'ici, on pensait être indifférent à ce printemps maussade  mais au détour d'une départementale, il nous prend au dépourvu. Alors on arrête la voiture sur le coté et on regarde ébahi, le jaune du colza, le vert du blé en herbe, le mauve du ciel, le gris des nuages comme le tableau fugace d'un peintre. Tant pis pour l'heure, si je suis en retard, je dirai : je me suis laissée prendre par la lumière du printemps. ... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 15:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

25.04.16

Un selfirondelle.....

    Un téléphone ouvert, l'hirondelle passe, pose une patte et se fait un selfie. Surprise!
Posté par les 4 jeudis à 19:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21.04.16

Mémoire de fille d'Annie Ernaux

          Longtemps, Annie Ernaux, avait pensé inracontables ces jours d'août 58 où elle connut sa première expérience sexuelle. Elle tournait autour de ces journées les considérant comme fondatrices dans son histoire et dans sa démarche d'écrivain qui cherche à dire la vérité du "je" en visant l'universel. Ce n'est pas seulement La "honte" ressentie, sentiment récurrent chez Annie Ernaux, qui semble l'avoir empêché d'écrire mais aussi l'impossibilité de retrouver, de s'identifier, aujourd'hui, à cette... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16.04.16

Les Rouart, peintres....

            La famille Rouart fut intimement liée à la peinture au XIXème et XXème siècle, en temps que collectionneurs mais aussi comme peintres. Le musée de Pont Aven leur consacre une exposition où sont présentées des oeuvres d'Henri, élève de Corot, d'Ernest, élève de Degas et époux de Julie Manet (elle même fille de Berthe Morisot et nièce d'Edouard Manet) et d'Augustin, petit fils d'Henri . Julie Manet   Si ce ne furent pas de "grands" peintres, ils laissèrent une oeuvre qui... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10.04.16

this moment

Posté par les 4 jeudis à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08.04.16

Expo Albert Braïtou Sala et gastronomie (encore!)

     On méprise un peu le peintre de portraits mondains, même si quelques grands noms se sont rompus à l'exercice. Il ne s'agit pas dans ces portraits d'exprimer une subjectivité propre devant un modèle, ni de laisser transparaître une vérité de la personne, mais au contraire, le peintre doit montrer "une technique " respectable qui contente le goût bourgeois et reflète l'image sociale, la position, l'élégance et la beauté que s'imagine posséder le commanditaire du tableau. Ce sont des peintures idéalisées où l'on... [Lire la suite]

05.04.16

"Les rêveries du gourmet solitaire" de Taniguchi et Kusumi, spécial dédicace...

        A Fabien, (même s'il est beaucoup moins solitaire!)  dont le blog est aussi une invitation à faire chanter l'huile dans la poêle, aiguiser les couteaux, peler les légumes, monter les blancs en neige, faire siffler la vapeur, saler, sucrer poivrer, dresser le couvert et savourer l'instant.....               Etrange manga qui raconte en différentes petites scènes la balade gustative d'un homme dans les rues de Tokyo ou d'ailleurs (un petit passage à... [Lire la suite]
05.04.16

Vous lirez Elena Ferrante....

        Histoire d'une amitié à Naples, dans un quartier populaire, entre la fille du cordonnier, Lila Cerullo, et la fille du portier de la mairie, Elena Greco, qui est aussi la narratrice du roman. L'une est fantasque et brillante, l'autre terne et sage  mais leurs origines, l'évolution sociale de l'Italie dans les années 60/70, leurs choix personnels et leur volonté d'émancipation les mèneront à suivre un parcours bien différent. Magnifique roman d'apprentissage, cruel et âpre, aussi attentif à la... [Lire la suite]
03.04.16

Jacquard

Le seul moyen d'utiliser ses pelotes de laine restantes, c'est de se lancer dans un pull jacquard. Cependant, il est recommandé d'utiliser une seule sorte de laine pour éviter un effet ondulatoire et irrégulier sur le pull qui le destinerait au mieux à sortir les poubelles, ou, éventuellement, à être offert à la mère de Romain Duris dans les poupées russes. Ici, j'ai donc utilisé mes restes de Holst Garn soft. Les tons de cette gamme de laine sont tellement beaux qu'ils s'accordent vraiment tous entre eux. Le jacquard... [Lire la suite]
Posté par les 4 jeudis à 19:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
03.04.16

Péché mortel....

        C'est sur, je vais aller en enfer! Mais comme il le dirait lui même: "Ca déchire sa maman!"
Posté par les 4 jeudis à 00:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]