La semaine des 4 jeudis

18.04.14

Enfin, la vérité! Lire fait il grossir?

 

 

 

******************************

TETE EN LIRE

                                            ******************************

 

 

Menu special printemps

En cette période de régime, nous indiquerons les calories intellectuelles apportées par les différents plats, calories que nous abrévirons en Kcal I

 

Apéritif:

-"Les chiens de ma vie" de E. Von Arnim (absolument délicieux et si vous n'aimez pas les chiens, vous remplacez chiens par chats, perroquets ou anacondas) 35 Kcal I

Entrée:

-"La religion" de Tim Willocks (Un peu roboratif, plein de sang et de fureur, l'invasion de Malte par l'armée ottomane, très bien écrit. Telerama nous conseille de lire la suite: "Les douze enfants de Paris") 92 kcal I

-"Une famille délicieuse" de Willa Marsh (Une famille, des secrets... pas toujours abouti mais j'adore le ton!) 41 Kcal I

-"Quatre murs" de Kethevane Davrichewy (Une fratrie, ce n'est pas toujours facile à vivre!) 33 Kcal I

Plat:

-"Entre terre et mer", "La tristesse des anges", "Le coeur de l'homme" de Jon Kalman Stefansson (une écriture poétique et crépusculaire. Vous apprendrez beaucoup sur la pêche à la morue et les blizzards islandais en notant des phrases dans votre petit carnet, je fais la maligne mais c'est très beau. Un grand auteur.)  278 Kcal I

ou

-"Une fille qui danse" de Julian Barnes (Si comme moi, il vous avait échappé l'année dernière, lisez le absolument. Magnifique livre sur la mémoire et les souvenirs) 197 Kcal I

ou

-"Apaisement" de Charles Juliet (dernier tome paru de son journal, passionnant, émouvant, il faut TOUT lire de cet auteur, "Lambeaux", sur l'amour maternel, "Ces mots qui nourrissent et qui apaisent", à propos de ses lectures, par ex.) 893 Kcal I

Dessert:

-"Expo" 58 de Jonathan Coe (L'humour anglais, l'ironie, la légèreté...où le héros est mi anglais mi belge et avec les Dupont et Dupond de l'espionnage, tout un programme!) 67 Kcal I

-"Nageur de rivière" de Jim Harrisson (Je le reconnais, j'ai un faible pour Jim Harrisson, son rapport à la nature et son sens du récit. Depuis qu'on m'a fait lire "Dalva", je suis inconditionnelle, d'autant plus que son titre me fait penser à un chanteur que j'adore et dont le nom m'a toujours fascinée "Great lake swimmers"!) 105 Kcal I

-"Tempête" de Le Clezio (Je m'étais un peu lassée de son univers, de son écriture, cela fait pourtant du bien de le relire, le livre est très réussi) 91 Kcal I

 

Pour répondre à la question initiale, nous sommes obligés de constater que lire fait effectivement grossir le cerveau, à moins que, de peur que cela ne vous surcharge trop la tête, vous tentiez le zéro Kcal I en lisant en entier le dernier Grazzia ou le dernier Pancol

 

 

 

#je dis

 

 


16.04.14

Un jardin blanc...

 

 

Amoureux de Sissinghurst, le jardin de Vita Sackville West (aussi bonne jardinière que romancière), dans le Kent, Nous étions implacables en arrivant, notre jardin serait blanc.....

 

 

Mais l'hiver passa.

Les perce neige, les roses de noël, les spirées, l'oranger du Mexique, les cerisiers, les pommiers, les lauriers du Caucase, les arums fleurirent et nous applaudîmes.

Nous avons semé des cosmos blancs à foison, des marguerites, des grands phloxs blancs, nous avons planté des hortensias Annabelle, semé des corydales blanches, arrachant sans pitié les jaunes, avec chance les pivoines étaient à peine rosées, le lilas blanc.

DSC03518

DSC03469

DSC03386

DSC03495

DSC03474

DSC03398

DSC03362


Mais, bientôt apparurent les pervenches sous les arbres, les muscaris, les bruneras, les myosotis, les clématites alpina, les iris, les centaurées et, une des fleurs que je préfère, la nigelle de Damas. La sauge, le romarin, la ciboulette et la bourrache du jardin des herbes fleurirent.  Après concertation nous avons été obligé d'accepter le bleu.

 

DSC03296

DSC03401

DSC03396

DSC03349

DSC03402

DSC03287

DSC03472

DSC03350

DSC03468

 

Puis la glycine fleurit.

Les clématites montana, les rosiers buissons les rosiers lianes les rosiers grimpants, nous n'allions pas quand même pas  les arracher! Par la suite, les ancolies blanches et bleues se ressemèrent de toutes les couleurs et nous avons craqué pour les belles anémones du japon...Il fallut accepter le rose.

 

DSC03489

DSC03491

 

Nous éliminâmes les forsythias, les tulipes jaunes, nous remplaçâmes les jonquilles par des narcisses, nous fîmes la chasse aux pissenlits. "Ha, pas de jaune, surtout pas de jaune!" Mais la fleur ébouriffée des corettes dans la haie nous attendrit....

 

DSC03403

 

L'été vint, il fallut semer des tagètes orange entre les rangs de carottes du potager pour les protéger de la mouche, des soucis fleurirent un peu partout et nous ne résistâmes pas aux capucines, aux couleurs des petits zinnias, aux pavots d'Islande et aux cosmos orangés......

 

DSC01040

 

 

Après quelques saisons, elle était bien loin l'intransigeance de nos débuts...

.Le jardin, c'est peut être comme l'humanité, c'est beau et bien quand il est de toutes les couleurs.....

 

#je dis

14.04.14

Tricot-thérapie

Bon, il était temps que je vienne rétablir la vérité la publication suite à ce message.

Il est clair que, malgré ses origines belges, Je dis est un peu marseillaise...

"Je dis qui tricote plus vite que la lumière": admettez qu'un Jedi a forcément des compétences bien supérieures en passage de vitesse lumière (surtout quand Han Solo est là pour conduire le Faucon Millenium)...

 

Alors, il est vrai que je lambine un peu dans les points fantaisie de mon pull rue Mazarine....

CIMG1897

(Duvet d'Anjou "Fromage blanc" et voilette "princesse le jour" à La Droguerie)

... mais ce n'est pas pour cela que mes aiguilles ne s'agitent pas elles aussi (et sans le look de mémé qui plus est, na!)

Voici une robe pour une petite Eléonore

 

CIMG1835

CIMG1836

 

Un châle rambouillet (la Droguerie) d'une délicieuse douceur tant par la couleur que le toucher:

CIMG1885

CIMG1887

(Alpaga "Avec la mer du Nord" et plumette "Fog sur la Tamise" à la Droguerie, mélange que j'aurais choisi rien que par amour du nom des deux laines! La couleur est plus celle de la première photo )

 

Châle au tuto trouvé sur Raverly et bidouillé par mes soins

CIMG1892

CIMG1893

(laine achetée à La lainière de Wazemmes, merci Edith!)

 

Forcément, avec tous ces motifs, le point fantaisie de mon pull me semble bien monotone! Mais je compte bien mettre à profit les vacances qui s'annoncent...et là Je dis fera moins la maligne!

 

 

 

# Jedi

12.04.14

Peindre le bonheur.....

 

 

http://4.bp.blogspot.com/-3p_KCK9-NBY/UyIew7Ql8UI/AAAAAAAAKJs/c38SSQbLDRI/s1600/Carl+Larsson+au+Petit+Palais.JPG

 

 

Comme Chardin, Renoir, Bonnard et, dans une certaine mesure, Chagall, Carl Larsson, exposé au Petit Palais jusqu'au 7 juin  est un peintre du bonheur quotidien. Chez lui nul désir d'exprimer l'absurdité ou la tragédie de l'existence humaine, il reste modestement attentif à la lumière et à la nature suédoise peignant les couleurs de la province de Dalécarlie et, surtout sa vie familiale. Il a illustré un album sur leur vie à Sundborn , "Notre maison"

 Établi d'abord à Grez sur Loing où il a rejoint un groupe d'artistes nordiques, il peint des huiles qui m'ont fait penser à Corot, floutant à la manière impressionniste les masses colorées pour relever les fines architectures de certains détails. Cette technique l'amène droit à l'encre et à l'aquarelle qui deviendront ses supports préférés

Déjà on lui sent un goût pour l'expression du geste modeste et quotidien, la courbure d'un dos, la main en visière d'un enfant dans un potager pour lutter contre l'éblouissement du soleil....

Dans le potager, aquarelle de Carl Larsson (1853-1919, Sweden)

De retour en Suède, il achète la ferme de Sundborn et se concentre sur la mythologie nordique mais surtout sur la vie familiale et les traditions suédoises......

On pourrait craindre, alors, qu'il ne devienne une sorte de peintre folklorique, comme le titre de l'expo "L'imagier de la suède" aurait pu nous le suggérer. Ce serait oublier sa maîtrise des techniques de l'aquarelle, sa recherche continue d'un rendu de la qualité de la lumière et sa vision d'un art, reflet et aspiration d'un pays, la Suède. 

Une certaine philosophie tranquille et modeste du vivre ensemble et une vision presque religieuse de la beauté de la nature, comme une action de grâce à un créateur se dégagent de ses tableaux.

lisbeth-at-the-birch-grove-1910(1)

 

Les illustrations pour son album"Notre maison" sont des aquarelles cernées d'un trait d'encre noire qui pourrait presque rappeler la ligne claire en BD. Leurs couleurs sont fraîches, vives (le fameux rouge nordique) et leurs cadrages sont étonnants (personnages de dos ou relégués dans un coin du tableau, meubles traités comme des personnages, importance du décor etc...) mais surtout ce sont les expressions et les gestes saisis à l'improviste qui m'ont vraiment intéressée. Un peu , à la manière d'un Doisneau il sait attraper le naturel d'un demi sourire, le geste gracieux ou maladroit, la grimace d'un enfant la mélancolie d'une jeune fille....

 

 

 

 

 

 C'est une vision épicurienne du bonheur que nous offre Larsson, se rendre disponible à la beauté du quotidien, un nuage qui passe les jeux de la lumière sur le tapis, le thé dans une tasse de porcelaine... Un bonheur accessible et humain....

Philippe Delerm a écrit un joli  livre sur la vie de Larsson à Sundborn :"Sundborn ou les jours de lumière"

 

 

 

#je dis

 

Posté par les 4 jeudis à 07:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]

11.04.14

{this moment}

 

 

 

tumblr_lmvgvmcWHO1qipkb4o1_500

 

 

 

 

Posté par les 4 jeudis à 15:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]



10.04.14

brise vue

Depuis ma prestigieuse élection en tant que conseillère municipale, ma vie est devenue un enfer. Je suis observée, guettée, espionnée, traquée.

Bref, je suis un peu devenue dans mon village rural de 200 habitants: l'idole des jeunes ( pour eux, genre Sheila) - la star ultime ( pour eux, genre Céline DION) - l'ennemi public n°1 ( pour eux, genre Margaret Thatcher) [rayer la mention inutile]

Voilà, d'ailleurs, ce qui m'attendait ce matin au réveil :

                                                                           Source: Externe   

Alors pour me protéger des mes ♥paparrazis préférées♥ (Annick, Monique, Michèle, Claude... si vous me lisez...), j'ai donc décidé de fabriquer un brise vue décoratif pour mes fenêtres !

Si vous aussi, vous êtes fatigués d'être célèbres, vous aurez besoin de :

- Papier collant (type venilla) ou masking tape

- Ciseaux et cutter

- Spray effet verre sablé

Source: Externe

1) Bien nettoyer et dégraisser la surface vitrée (avec de l'alcool à brûler, ça marche du tonnerre !)

2) Découper des motifs dans le papier collant, qui corresponderont aux parties "non sablées"

3) Appliquer le papier collant sur toutes les surfaces qui doivent être protégées

4) Pulvériser le vernis en deux couches, en veillant bien à croiser les passages

5) Retirer le papier collant

6) Souriez, vous êtes caché !

 

 

 

#jeu10

Posté par les 4 jeudis à 06:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08.04.14

♪ Belgium sound ♫

 

Ce soir , je m'enfuis en bonne compagnie à destination du grand nord, Lille.

Direction l'Aeronef pour assister à la prestation en live de deux de mes groupes chouchous du moment.

Je vous laisse découvrir ou redécouvrir ces deux groupes, fleurons de la scène rock, made in Belgium !

 

GIRLS IN HAWAII

Source: Externe

 

 

 

BALTHAZAR

Source: Externe

 

 

#jeu10

 

Posté par les 4 jeudis à 06:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05.04.14

Hystérie collective

Quand le jedi est arrivée en nous disant: "Tiens, je vais me tricoter un pull "rue Mazarine" et qu'elle nous a sorti sa laine et son modèle, d'une seule voix nous avons hurlé en choeur " iiiiiil me le faut!!!".  Les garçons appellent ce phénomène "hystérie collective féminine" mais par charité chrétienne nous ne parlerons pas de leur attitude quand ils regardent ensemble un match de rugby. Nous nous sommes, donc, mise en choeur, à tricoter notre pull rue Mazarine dans des couleurs différentes.

La première à l'avoir terminé c'est je dis qui tricote plus vite que la lumière. Elle explique ce phénomène en disant qu'elle et jeu10 tricotent à la façon "mémé" c'est à dire le dos bien droit et les aiguilles coincées sous les bras, alors que le jedi et jeudi ont les aiguilles basses et le bras souple, ce qui les ferait tricoter à la paresseuse.

Voici donc le pull de je dis. Pourvu que le temps se rafraichisse et que l'été soit glacial en Bretagne.

 

DSC03337

Porté avec une jupette faite avec un foulard en soie deux coutures, un élastique et hop......

DSC03339

 

 

 

Pour la laine, nous avons utilisé les laines "la droguerie", ici, duvet d'Anjou "Bavarois aux quetches"et  "plumettes "gris tourterelle" mais Edith nous a indiqué une petite boutique à Lille dont il faudra qu'on vous parle et nous ne casserons plus notre tirelire à la Droguerie, C'est le modèle classique mais avec une encolure V, taille L pour qu'il soit un peu loose....

 

 

#je dis

Posté par les 4 jeudis à 09:42 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02.04.14

deux ans

 

DSC03120

 

Cela fait deux ans que l'une de nous a dit : « Ok, on le fait mais on ne le dit à personne...Cela fait donc deux ans que nos tantes, nos oncles, nos 19 cousines germaines, 12 cousins germains et tous nos amis proches, sauf 2 ou 3 passés au travers des mailles du filet ignorent totalement que nous sommes des jeudis masqués...

Cela fait 2 ans qu'un de nos compagnons a dit : « Je te préviens, il est absolument hors de question que l'on voit un seul de mes enfants.... » (comme si c'était l'obssession de la France entière de voir ses enfants! Et..... entre nous, ils ne sont pas si terribles que cela!)

Cela fait 2 ans qu'un autre espionne en douce ce que nous postons.

Cela fait 2 ans qu'un autre dit : Mais, en fait, ça sert à quoi, c'est pas un truc d'ados ?

Cela fait 2 ans qu'un autre encore se moque de nous" Regarde, je marche sur les mains", "Regarde, j'ai fait un petit bonhomme avec un bouchon de champagne.Tu peux poster un article?"....Ridicule!!!!

Cela fait deux ans que l'une de nous dit : " Mais, vous postez trop ! "

Cela fait deux ans qu'une autre râle : "Franchement, vous vous la coulez douce..."

Cela fait deux ans que nous avons une maison virtuelle plus ou moins occupée, une vie virtuelle sur un écran et des copains virtuels et mystérieux, cela fait deux ans que nous imaginons qui vous êtes, votre quotidien, votre visage et que nous entrons chez vous sans frapper.....Vous, que nous n'aurions sans doute jamais rencontrés parce que nous n'habitons pas le même endroit, nous n'avons pas le même métier, ni les mêmes préocupations, ni le même âge.....

Merci aux fidèles pour leurs commentaires, merci aux mystérieux pour leurs visites...

 

Allez, ça nous amuse.....on rempile !

 

 

les jeudis

Posté par les 4 jeudis à 07:38 - Commentaires [19] - Permalien [#]

31.03.14

Peur du noir ?

 

Qui n'entend pas: "Maman, maman, n'éteins pas la lumière du couloir, laisse  la porte ouverte, j'ai peur du noir."

Et, dès qu'on éteint cette fameuse lumière du couloir, les nuits deviennent agitées, ponctuées de hurlements et de cauchemars. Pourtant, il me semble, avec mes yeux d'adulte que le noir complet est plus rassurant que les ombres projetées par une faible lueur....Mais, ne discutons pas. Nous regrettons, déjà, d'avoir raconté des histoires de fantômes, de sorcières, du loup qui vit à la cave et de l'ogre des bois.

Pour lutter contre une petite mine et un oeil cerné au petit matin après s'être levée 8 fois la nuit pendant que le Père dormait profondément "Mais, je t'assure, mon petit chat, je n'ai rien entendu!"( quand il vous appelle "mon petit chat, c'est louche!), il suffit, pour retrouver des nuits de 8h, de confectionner une petite veilleuse totalement nomade.....

 

DSC03235

Pour cela, il faut prendre un petit bocal, coller à l'envers du couvercle une ampoule LED, puis, découper un rond de carton de la dimension du fond de ce bocal et imaginer une petite scène en fixant au pistolet à colle les éléments (animaux, play mobil etc...) qui en font partie. Vous pouvez peindre le couvercle (ici, les couvercles étaient dorés et argentés, cela me convenait....)

Puis il suffit de coucher l'enfant en lui détaillant les super pouvoirs de la poule, de la grenouille ou de la chouette.....Et les monstres n'ont qu'à bien se tenir!

 

DSC03226

 

 

La lumière LED utilisée, est un "petit lampion" destiné à être éventuellement immergé. En effet, il ne faut pas que le bouton marche/arrêt soit sur le fond du lampion puisqu'on le colle au couvercle. Il faut utiliser des lampions submersibles dont on peut changer la pile bouton.

Bon, c'est vrai...... ce n'est pas très écolo (les piles boutons sont extrêmement polluantes).  Sans quoi, les seules autres  solutions, c' est le Lexomil (pas très écolo, non plus) ou  faire dormir ses enfants dans une yourte ou une cabane en rondins au fond du jardin où ils pourront s'époumoner à loisir (très écolo, voire, recommandé pour les endurcir!)!

 

DSC03239

#je dis

Posté par les 4 jeudis à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »